Cathédrale de Bourges - La vie de Saint Denis de Paris
Vitrail

Etude de François Murez - 2013 - www.francois-murez.com
Peintures
de
Montagnes
-
Mont-Blanc

La vie de Saint Denis


La vie de Saint Denis

Vitrail (XVIème)






Le vitrail est composé de 16 tableaux. Etudions quelqu'uns de ces tableaux.

Saint Denis attaché sur un gril, au dessus de charbons ardents


Avant de s'attacher précisément à ce tableau, faisons un peu de géométrie autour du nombre d'or.
La construction d'un rapport basé sur le nombre d'or se fait au compas à partir d'un carré.

Dans la carré ABCD, O est à la moitié du côté CD. Si on reporte la longueur OB en OE, les longueurs CD et CE sont dans le rapport d'or.

Maintenant, traçons le rectangle FGCE avec P sur le côté FG, intersection du cercle passant par A, B, E et de la médiane passant par O.
Appliquons cette construction au tableau précédent.

On se rend compte que le rectangle ainsi tracé FGCE est la dimension exacte du tableau.

L'horizontale AB donne le haut des colonnes et la position des 3 têtes
Le personnage central s'appuie sur la verticale BD.
Le personnage au soufflet pose sa tête sur le cercle.

Ainsi, on peut penser que cette construction à base du nombre d'or convient bien à ce tableau.

Poursuivons dans cette logique et rajoutons d'autres divisions suivant le rapport d'or (lignes verticales en pointillé), ainsi que la hauteur du carré en bas de la figure.

Maintenant, reprenons cette figure et appliquons la dans son ensemble en symétrie.

Appliquons cette nouvelle figure au tableau précédent.

Nous constatons que le personnage central est compris entre les deux divisions suivant le rapport d'or.
L'horizontale du bas de la figure géométrique donne le socle des colonnes et la hauteur du texte.
Une verticale donne un pli de l'habit du proconsul, une autre place le personnage de gauche...

Voyons maintenant un autre axe de recherche.
Les deux séparations horizontales en plomb nous donnent une indication car elles se situent aux tiers du tableau.
Séparons chaque tiers en 2, cela nous fait une division du tableau en 6 parties horizontales égales.

Le sommet du mont est ainsi placé.
Le corps du Saint est précisément dans un sixième du tableau, les braises dans un autre.
Les pieds du personnage central et du proconsul sont aussi placés.

Terminons en juxtaposant la figure géométrique et les horizontales tirées aux sixièmes.

A partir de certaines divisions ainsi marquées, il est possible de tracer des diagonales. Une va donner la pente de la colline, une autre la lance du personnage central, une autre le bâton du proconsul ...

Ainsi, à partir de la construction géométrique du rapport d'or, il est possible de déterminer les côtés du tableau, puis par des divisions verticales sur le rapport d'or ou horizontales sur le sixième du côté, il est possible de placer les principaux éléments qui animent le tableau.

Voyons maintenant si cela se retrouve sur d'autres tableaux du vitrail.





Saint Denis est jeté dans la fosse aux monstres


Appliquons la même figure géométrique que précédemment.

Le haut du corps du Bienheureux Denis est inscrit dans la partie centrale.
Un cercle donne l'épaule d'un soldat et l'inclinaison de la tête d'un autre...

Quelques diagonales peuvent aussi se placer dans le même esprit que précédemment.
A noter aussi une horizontale (pointillé jaune) tracée à la moitié du carré de coté le haut du tableau jusqu'au texte. De cette horizontale, on peut tracer une diagonale qui délimite le dos du Saint.





En prison, Saint Denis reçoit de la main du Sauveur la sainte communion


Application de la figure géométrique.

Les barreaux horizontaux sont placés aux sizièmes, quelques barreaux verticaux aux sections d'or.

Ce tableau est tout en verticales et peut-être avec juste une diagonale qui délimite l'ange et place les êtres de chair dans l'autre partie.





Scène de la décapitation des trois martyrs


Application de la figure géométrique à ce tableau.

Traçons des diagonales ainsi que la même horizontale que précédemment.

Le sabre est placé, l'inclinaison du Saint pareillement, ainsi les hauts du cheval, du Saint et du bourreau.





Saint Denis s'est redressé, la tête entre ses mains


Dernière application de la figure.

Et des diagonales.

Sur tous les tableaux étudiés, la composition géométrique proposée est cohérente avec le travail de l'artiste.

Ainsi sur ces tableaux, l'artiste s'est appuyé sur l'architecture propre au vitrail et sur le nombre d'or pour composer son oeuvre.


Vous avez aimé cette étude, partagez-la sur vos réseaux sociaux !


Twitter Facebook

Peintures
de
Paysages

Sculptures
-
Bois