François Murez
Dossier de presse
 

Parcours



Le parcours artistique de François Murez a véritablement commencé aux Beaux-arts de Toulouse avec l’apprentissage du dessin, fin des années 1970, dessins en atelier et dessins pris sur le vif dans les marchés, les squares... A Toulon, il découvre la sculpture dans le cadre d’un travail d’équipe et poursuit l’expérience à Paris dans un atelier d’artiste. Plusieurs expositions à Paris et en province ont illustré son travail.

Depuis les années 1980, il crée dans son propre atelier en région parisienne. Il s’intéresse aux artistes ayant pénétré la vie intérieure des êtres et choses de ce monde. Par leurs enseignements, il tente de comprendre la manière d’appréhender le plaisir esthétique.

Pour ses peintures, son parcours artistique s’organise autour de thématiques en lien avec les voyages : peintures de paysages où la Nature exprime dans sa beauté fragilisée un appel que le peintre doit savoir entendre pour transcrire en matières colorées l’instant d’une émotion. Ses sculptures sont autant de tentatives de rendre vie à des bois abandonnés : bois tronçonnés, bois flottés qui possèdent encore en eux une capacité évocatrice que la gouge du sculpteur peut libérer. Ses derniers travaux marient peinture et sculpture par des associations de toiles, bois, mosaïques …

Plusieurs de ses récentes expositions se sont inscrites dans une démarche de création de valeur et d’échanges associatifs, montrant ainsi que l’art accompagne toutes sortes de thématiques :

• Soit dans l’événementiel pour le sport (avec la Fédération des Aveugles de France) : Un travail en proximité avec l’équipe qui a permis à deux non-voyants de gravir le Kilimandjaro
• Soit en projet de fond pour le paysage ligérien des jardins maraîchers de la Baratte (avec l’Association St fiacre Loire-Baratte) : Des expositions, des conférences ont accompagné les moments forts de la vie de cette association, soit à Nevers, soit dans d’autres villes.
• Soit dans la création d’un groupe culturel européen pour la mise en œuvre de manifestations à Cannero Riviera, ville d’Italie des bords du Lac Majeur.
• Soit par l’écriture d’études sur la composition des peintures de grands maîtres.

Son œuvre se nourrit d’une contemplation de la Nature sous toutes ses formes pour transcrire celle-ci par les moyens de la peinture, de la sculpture, de la gravure ou du dessin. Même agressée, la Nature possède encore une beauté et le plasticien, par un échange de regard entre Nature et Peintre, transcrit sur un support le résultat de ce dialogue : le plasticien, au travers de son œuvre, existe parce qu’il regarde la Nature, la Nature existe parce qu’elle regarde le plasticien. Son œuvre a pour espérance de communiquer cette sensibilité à la Beauté, désormais non perceptible pour beaucoup.




Sous-bois enneigé


Sous bois enneigé


Huile, bois, poudre de marbre sur toile, 2010


Accueil / Home