Lac Majeur - Italie
Lago Maggiore
 

Si le soleil ne revenait pas. (Ramuz)

- Mais quel drôle de pays que le notre; c'est un pays triste, disait-il.
- Et celui de là-bas ?
- Ici, c'est gris; là-bas, c'est bleu. On a eu le beau, cette année, tout le temps de la vendange. Ici, on n'a point de soleil de tout l'hiver, là-bas ils en ont deux tout le long de l'année. Vous comprenez, ça fait une différence.
On lui disait: - Deux ?
- Oui, il y a celui qui est dans le ciel et puis celui qui est dans l'eau.
- Celui qui est dans l'eau ?
- Oui, c'est qu'il y a le lac. Oh ! c'est raide là-bas, c'est encore plus raide qu'ici. C'est une côte au bord de l'eau, c'est comme un côté de baignoire, ça a deux cents mètres de haut. Et la terre n'y tiendrait pas toute seule, mais ils ont fait partout des murs qu'ils ont mis les uns au dessus des autres, qui la soutiennent; et où ils cultivent la vigne avec des fossoirs, remontant chaque hiver dans des hottes la terre qui est descendue. Ils sont là, voyez-vous, comme sur des marches d'escalier, et ils sont dans l'air, voyez-vous, parce qu'il y a de l'air partout. Il y a au- dessus d'eux l'air qui est bleu, en face d'eux la montagne qui est bleue, au-dessous d'eux le lac qui est bleu. Le soleil vous tape sur la tête, mais il y en a un autre, celui d'en bas, qui vous tape dans le dos. ça en fait deux: celui d'en haut, qui est en un point, tout rassemblé; celui d'en bas qui est tout cassé en morceaux et éparpillé, parce qu'il y a de l'eau qui le balance et en bombarde la côte; ça en fait deux qui chauffent ensemble: c'est pourquoi ils ont du bon vin.



Lac Majeur, côté Stresa, 2007


Lac Majeur


Huile, bois, plexiglas sur toile : 61x46 cm

Oil, wood, plexiglas on canvas : 24x18 "

Olio, legno, plexiglas su tela : 61x46 cm




Lac Majeur - Tryptique, 2007


Lac MajeurLac MajeurLac Majeur


Huile sur toile : 165x38 cm

Oil on canvas : 64x15 "

Olio su tela : 165x38 cm




Lac Majeur - Tryptique, 2007


Lac MajeurLac MajeurLac Majeur


Huile sur toile : 162x73 cm

Oil on canvas : 63x28 "

Olio su tela : 162x73 cm




Lac Majeur - Tryptique, 2007


Lac MajeurLac MajeurLac Majeur


Huile sur toile : 165x38 cm

Oil on canvas : 64x15 "

Olio su tela : 165x38 cm




Lac Majeur, Turquoise, 2007


Lac Majeur


Huile sur toile : 41x33 cm

Oil on canvas : 16x13 "

Olio su tela : 41x33 cm




Esthétique de l'effacement (Michel Ribon)

Mais écrire, dessiner, sculpter, peindre ou composer, n'est-ce pas tenter de fixer ce qui se passe et s'efface ? N’est-ce pas sauver du désastre quelque chose qui l’explique en lui donnant formes, visages, résonances d’un chant, et par là le dépasser vers de mystérieux et lumineux horizons ? L’art tente toujours d’effacer ce qui nous fait sentir l’Absence, c'est-à-dire ce qui nous manque à être ; mais une telle absence est le ferment dialectique nécessaire qui stimule la création en vue de faire apparaître, dans la lumière de ses transfigurations qu’il est le seul à pouvoir produite, la Présence.

La Présence : cette sorte de souffle qui, en soulevant notre vie, ne peut que la transfigurer.

Affirmer la Vie a toujours été le propos de l’art. Non pas une vie plate, passive, soumise et sans inquiétude ni aspiration à s’élever. Car c’est à cette vie-là que l’art, par l’image qu’il donne de lui-même, s’oppose pour la nier. Par son pouvoir de négativité, l’art, fécondé par l’esprit, ne peut qu’affirmer la vie qui chez l’homme, est compréhension, inquiétude, tension, désir, amour, aspiration, indignation, insoumission, invention, volonté. Dans leur refus ce qui est et leur souci de ce qui n’est pas, les créations de l’art montrent à la vie l’image de ce qu’elle doit être : dépassement de soi, intensité, dilatation de soi, en un mot : générosité. Notre fréquentation intime des œuvres réveille et aiguillonne en nous, pour l’exalter, cette transcendance dans l’immanence, qui nous arrache – dans la souffrance sans doute, mais dans la joie assurément – à la finitude de notre naturalité pour nous redresser dans un temps vertical et féconder ainsi notre temps horizontal.


Accueil / Home